La promesse d'un
patrimoine d'exception

L’ancienne banque de France va retrouver son lustre d’antan

Publié dans Le Pays Malouin, 31 octobre 2013

Saint-Malo Intra muros : l’ancienne banque de France en travaux

Page_09

Le bâtiment qui abritait la Banque de France, va être entièrement rénové. Cet ancien hôtel, classé monument historique, va retrouver sa façade d’antan et son intérieur de prestige.

L’Hôtel Trublet de Nermont va rajeunir, avec ses parquets de Versailles, et ses cheminées typiques…Patrice Panon est passionné par l’histoire et l’architecture, sa société « le Groupe Minerve » est spécialisée dans la restauration d’anciennes demeures. Elle vient de commencer la rénovation de l’ancienne banque de France, située rue d’Asfeld. Qui, bien avant, était connue sous le nom d’Hôtel Trublet de Nermont, « un des seuls hôtels particuliers du XVIIIème épargné par les bombardements de la deuxième guerre », témoigne Patrice Panon. Eu égard à ce noble passé préservé, ce sera donc une restauration à l’ancienne. « On ne casse rien » confirme Patrice Panon.

Le bâtiment était à l’abandon depuis plus de 2 ans. Ce monument historique bénéficie d’avantages fiscaux. Il permet aux acheteurs de défiscaliser leurs revenus. Tous les appartements défiscalisés ont été vendus. Il en reste juste un, non défiscalisé. Un appartement est vendu en moyenne 4500€ le m², travaux compris. « C’est une opération de prestige ici à Saint Malo, nous avons acheté la totalité 1,5 million d’euros. C’est un peu trop cher. Nous avons investi pour montrer notre travail », assure Patrice Panon.

Monument historique

Depuis 15 ans la société achète des immeubles classés Monuments Historiques pour les vendre dans le cadre d’opérations de défiscalisation (régimes Loi Malraux ou Monuments Historiques). Ainsi, plus de 40 immeubles ont été rénovés par les soins de cette société. Notamment la Maison du peintre Nicolas Mignard à Avignon ou bien l’Hôtel Toutin à Orléans.

L’entreprise a investi 2 millions d’euros pour rénover l’ancienne banque malouine. La coordination des travaux a été confiée à une entreprise alsacienne habituée à gérer ce genre de chantier délicat, avec la concertation en amont ses architectes et bâtiments de France. Le chantier sera réalisé par des entreprises locales. « Il faut aimer les challenges et même être un peu fou », raconte le responsable du chantier. « Nous venons de finir la phase de démontage des radiateurs, de l’électricité…Nous allons attaquer, à partir du 4 novembre la démolition lourde. Elle se terminera pour Noël », précise le responsable du chantier.

Une grande cour apparaîtra

Ils vont notamment détruire une extension réalisée par la Banque de France, située derrière l’Hôtel au rez-de-chaussée, donc du côté des remparts. « La banque de France avait construit cette partie, à l’époque on ne se préoccupait pas tellement du patrimoine », constate Patrice Panon. L’objectif est de redonner l’éclat de la façade officielle de l’hôtel. La fin des travaux est prévue en octobre 2014. Les passants pourront alors découvrir une cour d’honneur de l’époque en se baladant sur les remparts.