La promesse d'un
patrimoine d'exception

Les monuments historiques : acquérir et restaurer pour défiscaliser

 

Vous êtes en quête d’une solution pour diminuer votre imposition sur le revenu ? Il est idéal aujourd’hui, pour une réduction de l’impôt sur le revenu, d’acquérir un bien à restaurer, classé ou inscrit au titre des Monuments Historiques. Cet investissement vous donnera notamment droit, sous certaines conditions, à une déduction du montant des travaux de restauration de votre bien. Nous vous expliquons comment cela fonctionne.

Qui peut être intéressé par l’investissement dans un monument historique ?

Les dispositions fiscales Monuments Historiques s’adressent à vous si vous possédez des revenus conséquents (concrètement à partir de 150 000 € par an ou 40 000 € d’impôt sur le revenu) et si vous avez la volonté d’investir dans la pierre en vue d’une défiscalisation.

Cet investissement vous donne en même temps, à plus long terme, la possibilité de posséder un bien d’exception.

Un bien de caractère pour un investisssment Monuments historiques d

Montpellier, château de Cambous, Programme Monuments Historiques

Une fiscalité avantageuse

Le bien que vous aurez choisi (classé ou inscrit au titre des Monuments Historiques) vous donnera, sous conditions, la possibilité de déduire de vos impôts sur le revenu le montant total des travaux de restauration ainsi qu’un certain nombre de charges relatives à ce bien.

Il est important de souligner que vous devrez obligatoirement conserver ce bien pendant une durée minimale de quinze ans.

Une mise en location est obligatoire mais sans contrainte de montants de loyers, et vous pourrez récupérer pour vous-mêmes le bien en question après une durée de 3 ans après la dernière déduction pratiquée.

Bien choisir son bien en Monuments Historiques reste essentiel

Le ratio foncier/travaux

Bien qu’un investissement dans un bien neuf dans le cadre de la loi Pinel soit un peu moins onéreux, ce dernier ne bénéficie que d’une réduction d’impôt limitée, très encadrée par la loi.

Afin d’effectuer un choix avisé dans le cadre de la loi Monuments Historiques, il est important  de prendre en compte le ratio foncier/travaux. En effet, seuls les seconds sont déductibles.

Pour une réduction d’impôts maximale, il est donc conseillé d’acquérir un bien dont le prix du foncier est modéré. En effet, plus les travaux sont importants, plus l’achat sera intéressant en termes de déduction fiscale.  

Mais ce critère doit cependant passer au second plan par rapport à l’emplacement.

L’emplacement

En effet attention ! Le bon emplacement de votre bien en défiscalisation Monuments Historiques reste primordial. Il est préférable de favoriser les biens dans les quartiers centraux des villes, éventuellement  en proche périphérie, mais seulement si on s’est assuré de la qualité de vie du quartier (équipements, commerces, écoles, tranquillité) et de l’existence d’une excellente desserte vers le centre. Mais les emplacements de qualité se font de plus en plus rares…

Quant aux loyers, ils dépendent directement du bon emplacement du bien. Par mesure de précaution, il sera donc préférable de vérifier si la demande locative pour des appartements de qualité payés au prix fort est réelle et s’il n’y a pas trop d’offres de cette nature par rapport aux besoins locaux.

En conclusion : il faut d’abord considérer la qualité de l’emplacement, ensuite seulement le ratio foncier/travaux ! Il est évident qu’un bien situé en centre-ville sera plus cher au départ qu’un bien situé en rase campagne…

Le charme d’un monument historique : une valeur sûre

Un monument historique possède des caractéristiques architecturales propres : moulures, boiseries, encorbellements, cheminées, etc… Ces éléments seront les garants de la valeur de votre bien. Il vous faudra donc veiller à les sauvegarder.

Si vous êtes intéressé par ce type d’investissement, n’hésitez pas à consulter nos Programmes.